Plan du site

Amnesty stigmatise l'exécution de criminels mineurs aux USA

dépêche de presse du 21 janvier 2004 - Reuters
Pays :
Thème :
LONDRES (Reuters) - Amnesty International a lancé mercredi une campagne internationale pour faire cesser les exécutions de criminels mineurs, accusant les États-Unis d'être le pire exemple en la matière.

L'organisation de défense des droits de l'Homme a recensé depuis 1990 34 exécutions capitales de criminels qui étaient âgés de moins de 18 ans au moment des faits dans huit pays: la Chine, la République démocratique du Congo, l'Iran, le Nigeria, le Pakistan, l'Arabie saoudite, le Yémen et les États-Unis.

La plupart de ces pays ont, d'après Amnesty, modifié leur législation pour proscrire le recours à la peine de mort contre les moins de 18 ans et les États-Unis sont désormais le seul État à admettre ouvertement l'exécution d'adolescents.

Les États-Unis ont signé la Convention des Nations unies sur les droits de l'enfant -- qui interdit notamment les condamnations à mort ou à la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre des moins de 18 ans -- mais ne l'a pas ratifiée.
Partager…

Données techniques

ID694
Type de document (code)depeche
TitreAmnesty stigmatise l'exécution de criminels mineurs aux USA
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 janvier 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsReuters (auteur), Amnesty International
Condamnés
Mots-clefsexécution + mineur
ZonegéosEtats-Unis