Plan du site

Peter Schieder plaide pour l'abolition de la peine de mort au Japon et aux Etats-Unis

098f(2004)
communiqué de presse du 27 février 2004 - Conseil de l'Europe
Pays :
Strasbourg, 27.02.2004 – Peter Schieder, Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a lancé aujourd'hui un pressant appel en faveur de l'abolition de la peine de mort au Japon, à la suite de la condamnation à la peine capitale prononcée à l'encontre de Shoko Asahara, chef de la secte japonaise Aum (Vérité suprême), et des autres adeptes, impliqués dans l'attentat au gaz dans le métro de Tokyo en 1995.

“La défense de la vie de Shoko Asahara n'est pas une cause facile, ni une cause populaire. Le Conseil de l'Europe est opposé à la peine de mort sous toutes ses formes, même pour le tueur du métro de Tokyo. Les droits de l'homme sont valables pour chacun d'entre nous, sans exception.

En Europe, nous avons aussi notre lot de terroristes, d'assassins d'enfants et de policiers, mais nous nous sommes fixés pour but de rendre notre société meilleure, plus juste, moins brutale, et de briser le cycle de la violence.

L'abolition de la peine de mort est l'une des priorités de notre Organisation et tout nouvel état membre doit s'engager à prendre cette mesure. Nous sommes parvenus à faire du territoire de nos 45 Etats membres, avec leurs 800 millions d'habitants, un espace exempt de la peine capitale. Notre ambition est de persuader le Japon et le Etats-Unis qui jouissent tous deux du statut d'observateur auprès du Conseil de l'Europe, de se joindre à nous.

Le Japon et les Etats Unis sont des démocraties de premier plan qui ont fait grand bruit autour de leur attachement aux droits de l'homme. Nous leur demandons en fait d'être à la hauteur de leurs propres normes de comportement civilisé.

Mon message à la veille du 1er mars, Journée internationale de l'abolition de la peine de mort, est un appel lancé aux états du monde entier pour qu'ils renoncent à la peine capitale. Infliger la mort n'est pas rendre la justice. Pour citer Martin Luther King : 'L'injustice en un endroit quelconque est une menace pour la justice partout,” a dit Peter Schieder.

* * *

Dans sa Résolution 1253 (2001) l'Assemblée parlementaire demandait au Japon et aux Etats Unis d'instituer sans délai un moratoire sur les exécutions, de prendre les mesures nécessaires pour abolir la peine de mort et d'améliorer immédiatement les conditions régnant dans les « couloirs de la mort ».

Dans la Résolution 1349 (2003) sur l'abolition de la peine de mort dans les pays ayant le statut d'observateur auprès du Conseil de l'Europe, l'Assemblée constatait que le Japon et les Etats Unis étaient une fois de plus en défaut au regard de leur obligation fondamentale de respect des droits de l'homme au titre de la Résolution statutaire (93) 26 du Comité des Ministres, puisqu'ils continuaient à appliquer la peine de mort.

Dans la Recommandation 1627 (2003) l'Assemblée recommandait que le Comité des Ministres prenne des mesures effectives pour encourager le Japon et les Etats-Unis à se conformer à la Recommandation 1522 (2001) et à la Résolution 1349 (2003) sur l'abolition de la peine de mort dans les états ayant le statut d'observateur auprès du Conseil de l'Europe et d'en faire une condition minimale pour les états jouissant actuellement de ce statut et souhaitant voir étendre leurs droits au titre de la Résolution statutaire (93) 26, d'être prêts à engager un dialogue fructueux aux niveaux parlementaire et gouvernemental avec le Conseil de l'Europe sur l'abolition de la peine de mort, s'ils ne l'ont pas encore abolie, ou à instaurer un moratoire sur les exécutions.
Partager…

Données techniques

ID761
Type de document (code)communique
TitrePeter Schieder plaide pour l'abolition de la peine de mort au Japon et aux Etats-Unis
Description(non défini)
Référence098f(2004)
Date de publication27 février 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosEtats-Unis + Japon