Plan du site

Déclaration du porte-parole sur les récentes condamnations à la peine de mort au Tchad

180904_13
déclaration du 4 septembre 2018 - Union européenne
Pays :
peine de mort / Tchad
La Cour criminelle de N'Djamena vient de condamner à la peine de mort quatre personnes.

L'Union européenne réaffirme son opposition absolue à la peine capitale en toutes circonstances et rappelle son engagement en faveur de son abolition universelle. La peine de mort constitue une sanction cruelle et inhumaine sans effet dissuasif et qui représente une grave négation de la dignité et de l'intégrité humaines. C'est un châtiment qui constitue une violation du droit à la vie consacré dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

L'Union européenne invite le Tchad à joindre la majorité des Etats de l'Union Africaine qui, à ce jour, a aboli la peine de mort ou applique de facto un moratoire sur les exécutions, à titre de première étape vers l'abolition.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID10075
Type de document (code)declaration
TitreDéclaration du porte-parole sur les récentes condamnations à la peine de mort au Tchad
Description(non défini)
Référence180904_13
Date de publication4 septembre 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsQuatre condamnations à mort pour "faits de terrorisme" au Tchad
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + réactions internationales
ZonegéosTchad