Plan du site

La Birmanie va exécuter des opposants politiques

dépêche de presse du 3 juin 2022 - Agence mondiale d'information - AFP
peine de mort / Myanmar (Birmanie)
Phyo Zeya Thaw Kyaw Min Yu
La junte birmane a annoncé vendredi qu'elle va exécuter un ancien membre du parti de l'ex-dirigeante civile Aung San Suu Kyi et un célèbre militant prodémocratie, ainsi que deux autres personnes, les premières exécutions judiciaires depuis 1990 dans le pays.
L'ancien député Phyo Zeya Thaw et l'activiste Ko Jimmy, condamnés à mort pour «terrorisme», «seront pendus conformément aux procédures pénitentiaires» avec deux autres détenus à une date non fixée, a déclaré un porteparole de la junte au pouvoir, Zaw Min Tun.

La junte birmane a condamné à mort des dizaines de militants mobilisés contre le coup d'État qui l'a portée au pouvoir l'an dernier, dans le cadre d'une répression féroce des protestations qui avaient suivi le putsch, mais la Birmanie n'avait plus exécuté personne depuis plus de 30 ans.

Phyo Zeya Thaw, ancien membre du la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti d'Aung San Suu Kyi, a été arrêté en novembre et condamné à mort en janvier en vertu des lois antiterrorisme.

Ancien pionnier du hip-hop, ses textes subversifs avaient déplu à l'ancienne junte et il avait été emprisonné en 2008.

Élu au parlement pour la LND en 2015, il est accusé d'avoir organisé, après le coup d'État, plusieurs attaques contre les forces du régime, y compris une attaque contre un train de banlieue à Rangoon dans laquelle cinq policiers ont été tués.

Le tribunal militaire a prononcé la même sentence à l'encontre du militant prodémocratie Kyaw Min Yu, plus connu sous son surnom de «Jimmy».

Devenu célèbre pendant les soulèvements d'étudiants en 1988 contre l'ancienne junte, il a été condamné à mort pour avoir «incité à la rébellion» avec ses publications sur les réseaux sociaux.

Les deux autres hommes qui doivent être exécutés ont, selon l'accusation, tué une femme qu'ils accusaient d'être une informatrice pour la junte.

Tous «ont demandé à faire appel et ont aussi présenté une requête pour que la peine soit commuée, mais les deux recours ont été refusés», a déclaré le porte-parole de la junte.
Partager…

Données techniques

ID11520
Type de document (code)depeche
TitreLa Birmanie va exécuter des opposants politiques
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication3 juin 2022
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsMyanmar : des experts de l'ONU s'alarment de la décision de la junte de procéder à des exécutions, [position de la France] Birmanie – La France condamne la décision d'exécuter les condamnés à mort
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésPhyo Zeya Thaw, Kyaw Min Yu
Mots-clefsgouvernement + juridictions militaires + manifestant - opposant politique - pdm
ZonegéosMyanmar (Birmanie)