Plan du site

Londres appelle Kaboul à respecter la liberté religieuse

dépêche de presse du 22 mars 2006 - Agence mondiale d'information - AFP
LONDRES - La Grande-Bretagne a appelé mercredi l'Afghanistan à respecter la "liberté religieuse" d'Abdul Rahman, un Afghan qui risque la peine de mort pour s'être converti au christianisme.

"Je suis très inquiet des informations se rapportant à ce cas. Les individus doivent avoir le droit de pratiquer leur foi sans être persécutés", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Kim Howells dans un communiqué.

"L'ambassade britannique à Kaboul coopère étroitement avec l'UE pour obtenir des autorités afghanes des clarifications sur ce cas et me tiendra informé des développements", a indiqué le secrétaire d'Etat, chargé notamment de l'Afghanistan.

"La Constitution afghane reconnaît la liberté religieuse. Il reviendra aux tribunaux afghans de décider comment interpréter la Constitution en la matière mais nous espérons que les droits prévus par la Constitution seront respectés", a-t-il poursuivi.

"L'Afghanistan est signataire des six principaux traités internationaux sur les droits de l'Homme. Le Royaume-Uni attend de l'Afghanistan qu'il respecte ces engagements", a souligné M. Howells.

Abdul Rahman, 41 ans, a été emprisonné il y a deux semaines pour avoir abandonné l'islam pour la foi chrétienne, ce qui est passible de la peine de mort selon la loi islamique en vigueur en Afghanistan.
Partager…

Données techniques

ID1802
Type de document (code)depeche
TitreLondres appelle Kaboul à respecter la liberté religieuse
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 mars 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscrime religieux (apostasie, blasphème,...)
ZonegéosAfghanistan + Royaume Uni