Plan du site

USA: une cour d'appel annule encore la condamnation à mort de Kenneth Richey

dépêche de presse du 10 août 2007 - Agence mondiale d'information - AFP
Une cour d'appel fédérale américaine a confirmé vendredi l'annulation de la condamnation à mort de Kenneth Richey, un Britannique détenu dans l'Ohio (nord), ce qui oblige les autorités à le libérer ou à organiser un nouveau procès dans les prochains mois.

Kenneth Richey, un Ecossais de 43 ans, a été condamné à mort pour avoir allumé un incendie dans lequel une petite fille de 2 ans a trouvé la mort en juin 1986.

La défense a toujours maintenu que l'incendie était accidentel, mais pour l'accusation, Kenneth Richey, très éméché cette nuit-là, a mis le feu à l'appartement pour tuer son ex-petite amie, qui venait de le quitter et dormait dans l'appartement du dessous.

"C'est une nouvelle fantastique et cela représente l'occasion, pour laquelle Kenny se bat depuis longtemps, de laver son honneur lors d'un vrai procès", a déclaré le responsable d'Amnesty International en Ecosse, John Watson, tout en estimant "choquant" que cela ait pris si longtemps.

Après des années de procédure, la cour d'appel fédérale de Cincinnati (Ohio) avait annulé la condamnation en janvier 2005, arguant que l'accusation n'avait pas prouvé que l'accusé avait eu l'intention de tuer sa victime, et que la défense n'avait pas fait son travail au procès.

Mais en novembre de la même année, la Cour suprême américaine a rétabli la condamnation, estimant que l'intention criminelle était prouvée même si la victime n'était pas la personne visée, et que la cour d'appel avait mal évalué le travail de la défense.

Vendredi, après un nouvel examen de l'action de la défense pendant le procès il y a plus de 20 ans, la cour d'appel de Cincinnati a de nouveau annulé la condamnation, au motif que l'avocat de la défense n'avait pas fait l'effort de chercher un expert compétent pour réfuter la thèse de l'incendie criminel.

Plusieurs experts affirment aujourd'hui que les expertises présentées par l'accusation s'appuyaient sur des méthodes d'analyse non reconnues par la communauté scientifique.

Né d'un père américain et d'une mère écossaise, Kenneth Richey a grandi à Edimbourg, avant de partir vivre avec son père dans l'Ohio à l'âge de 18 ans. Depuis sa condamnation, il est devenu l'un des symboles de la lutte contre la peine de mort, soutenu par le Parlement européen, le pape, et de nombreuses associations de défense des droits de l'homme.

Un projet de film, avec Harvey Keitel dans le rôle principal, a aussi été évoqué.
Partager…

Données techniques

ID2454
Type de document (code)depeche
TitreUSA: une cour d'appel annule encore la condamnation à mort de Kenneth Richey
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 août 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsannulation de peine + ressortissant étranger
ZonegéosEtats-Unis + Royaume Uni