Plan du site

Texas : Ultime recours en grâce d'un condamné à mort

dépêche de presse du 30 janvier 2018 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
peine de mort / Texas
William Rayford
Les avocats d'un condamné à mort devant être exécuté mardi au Texas ont lancé un ultime recours devant la Cour suprême des États-Unis, en suggérant que sa peine a peut-être été entachée par un préjugé racial durant son procès.

William Rayford, un Noir de 64 ans, doit recevoir une injection létale dans sa prison de Huntsville. Il deviendrait alors le deuxième prisonnier à être exécuté cette année dans le pays, après un premier également au Texas.

M. Rayford avait un jour de 1999 battu, poignardé et étranglé son ex-compagne, Carol Lynn Thomas Hall, abandonnant son corps dans une conduite d'égout. Il avait juste avant blessé par arme blanche le fils de sa victime, qui était adolescent.

L'agresseur se trouvait à l'époque des faits en liberté conditionnelle, ayant été condamné pour un premier meurtre en 1986: il avait mortellement blessé, également par arme blanche, son ancienne femme, Gail Rayford, devant les quatre enfants du couple.

Le Texas a prévu une exécution jeudi d'un autre condamné à mort. C'est traditionnellement l'État américain qui exécute le plus.
Partager…

Données techniques

ID9742
Type de document (code)depeche
TitreTexas : Ultime recours en grâce d'un condamné à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication30 janvier 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésWilliam Rayford
Mots-clefs
ZonegéosEtats-Unis + Texas