Plan du site

Un scientifique condamné à mort en Iran, naturalisé en Suède

dépêche de presse du 18 février 2018 - Reuters
Pays :
STOCKHOLM (Reuters) - Les autorités de Stockholm ont accordé la nationalité suédoise à un scientifique condamné à mort et emprisonné en Iran, a confirmé samedi le ministère suédois des Affaires étrangères.

Ahmadreza Djalali, qui est également enseignant au Karolinska Institute de Stockholm, a été arrêté en avril 2016 en Iran avant d'être condamné à la peine capitale pour espionnage.

On l'accusait notamment d'avoir transmis à Israël des informations qui aurait facilité l'assassinat de scientifiques iraniens.

La cour suprême iranienne a confirmé en décembre le verdict le condamnant à la peine de mort. Selon le ministère public, Ahmadreza Djalali a avoué avoir rencontré des représentants du renseignement israélien.

Au moins quatre scientifiques ont été tués en Iran entre 2010 et 2012, des décès que Téhéran a présentés comme faisant partie d'un plan visant à saboter son programme en matière d'énergie nucléaire. En 2012, un homme accusé d'être en relation avec Israël a été pendu pour ces meurtres.

"Nous poursuivons nos efforts diplomatiques en faveur de Djalali et nous demandons un accès consulaire à notre concitoyen", a déclaré une porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères.
(Johan Ahlander, Nicolas Delame pour le service français)
Partager…

Données techniques

ID9786
Type de document (code)depeche
TitreUn scientifique condamné à mort en Iran, naturalisé en Suède
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication18 février 2018
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLa Suède accorde la nationalité suédoise à un scientifique condamné à mort en Iran
OrganisationsReuters (auteur)
CondamnésAhmadreza Djalali
Mots-clefsespionnage + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosIran + Suède