Plan du site

La MINUSCA salue l'adoption de la loi abolissant la peine de mort en République centrafricaine

communiqué de presse du 1 juin 2022 - Organisation des Nations Unies
Pays :
peine de mort / Centrafrique
Bangui, le 1er juin 2022 - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a salué mercredi la récente adoption par les députés centrafricains de la loi abolissant la peine de mort dans le pays. « La MINUSCA salue l'adoption par le parlement centrafricain, le 27 mai 2022, de la loi abolissant la peine de mort en République centrafricaine », a déclaré le porte-parole Vladimir Monteiro, lors du point de presse hebdomadaire de la Mission.

Le point de presse a été largement dominé par la situation sécuritaire en RCA, avec l'annonce de l'arrivée des casques bleus de la MINUSCA à Nzako (185 km au nord de Bangassou) en réponse à l'attaque survenue dans cette localité le 21 mai dernier, selon la porte-parole de la Force, le Lieutenant-colonel Aissa Yahaya. « Après d'innombrables difficultés, les troupes marocaines ont pu rallier Nzako le 27 mai. Leurs patrouilles et leur présence ont rassuré les populations et ramené l'accalmie », a-t-elle dit.

Décrivant une situation sécuritaire relativement agitée dans plusieurs régions du territoire, la porte-parole a également annoncé quelques dispositions prises par la Force. « A Alindao, avec les rumeurs d'attaques de la ville et les mouvements signalés des groupes armés, la Force a déployé du renfort et accentué les patrouilles robustes dans la ville et ses alentours. A l'ouest, les contingents bangladais et camerounais ont quadrillé leur zone de responsabilité de Bossangoa à Bocaranga par les patrouilles et des survols d'hélicoptères », a énuméré la porte-parole.

Pour sa part, le porte-parole de la composante police de la MINUSCA, Casimir W. Nagalo, a indiqué que les équipes UNPOL des colocations de Bangui et les Forces de sécurité intérieure (FSI) intensifient leurs patrouilles conjointes et mixtes, tant diurnes que nocturnes, sur les différents artères et carrefours stratégiques de la ville. Par ailleurs, Casimir W. Nagalo a informé que 30 FSI (15 policiers et 15 gendarmes) ont conclu la semaine dernière une formation pour lutter contre l'insécurité routière organisée par UNPOL.

Le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, a annoncé que la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU en RCA, Valentine Rugwabiza, est actuellement à Yaoundé où elle prend part à la 53e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC). Ce Comité a pour mission de « mener des activités de reconstruction et de renforcement de la confiance entre ses États membres, notamment par des mesures de confiance et de limitation des armements », a-t-il rappelé.

S'agissant de l'extension de l'autorité de l'Etat, le porte-parole a fait part d'une réunion entre la MINUSCA et le Gouvernement, le 31 mai, sur l'appui de la Mission à la stratégie nationale de restauration de l'autorité, notamment l'appui au déploiement des fonctionnaires et agents de l'Etat, la formation et le renforcement des capacités ainsi que la réhabilitation et l'équipement des bâtiments administratifs. Les échanges ont porté aussi sur les projets en cours, notamment « la 3ème cartographie de la présence des fonctionnaires et agents de l'Etat, la réhabilitation de 44 bâtiments devant abriter des mairies et l'équipement en matériels et fournitures de bureau pour 23 mairies », a-t-il indiqué, tout en soulignant que « plus de 108 bâtiments administratifs ont été réhabilités par la MINUSCA depuis 2015 à travers les projets à impact rapide ».

Quant à la cartographie de la présence des fonctionnaires, le porte-parole a informé qu'elle a débuté le 19 mai 2022 et que « la première phase est déjà achevée dans 9 chefs-lieux de préfectures : Mobaye (Basse-Kotto), Ndélé (Bamingui-Bangoran), Bambari (Ouaka), Bangassou (Mbomou), Obo (Haut Mbomou), Birao (Vakaga), Batangafo (Ouham-Fafa) et Kaga Bandoro (Nana-Gribizi). »
Partager…

Données techniques

ID11498
Type de document (code)communique
TitreLa MINUSCA salue l'adoption de la loi abolissant la peine de mort en République centrafricaine
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication1 juin 2022
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe parlement centrafricain vote en faveur de l'abolition de la peine capitale
OrganisationsOrganisation des Nations Unies (auteur)
Condamnés
Mots-clefsabolition + parlement + réactions internationales
ZonegéosCentrafrique