Plan du site

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la situation au Myanmar

SC/14986
déclaration du 27 juillet 2022 - Organisation des Nations Unies
peine de mort / Myanmar (Birmanie)
On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd'hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, M. Ronaldo Costa Filho (Brésil):

Les membres du Conseil ont condamné l'exécution, par la junte militaire du Myanmar, d'opposants au cours du week-end. Ils ont rappelé la déclaration faite par le Secrétaire général le 25 juillet 2022 et se sont fait l'écho de l'appel qu'il avait lancé en faveur de la libération immédiate de tous les prisonniers détenus arbitrairement, notamment du Président Win Myint et de la Conseillère d'État Aung San Suu Kyi.

Les membres du Conseil ont également rappelé la déclaration faite le 25 juillet 2022 par le Président de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), dans laquelle celle-ci avait dénoncé cette exécution et regretté vivement qu'elle se soit déroulée, malgré les appels lancés par son président et certains États membres en faveur d'un réexamen des peines. Ils ont pris note des vues exprimées par l'ASEAN, à savoir que l'application des peines de mort était hautement répréhensible et dénotait une absence flagrante de volonté de soutenir l'action menée par le Président de l'ASEAN en vue d'accélérer la mise en œuvre du consensus en cinq points. Ils ont également pris note de l'appel lancé par l'ASEAN aux parties concernées pour qu'elles fassent preuve de patience et de la plus grande retenue afin d'éviter d'envenimer la situation, et s'abstiennent de tout acte qui ne ferait qu'exacerber la crise.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur soutien sans faille à l'ASEAN et à l'action menée par son président et se sont associés à l'appel lancé par l'Association en faveur de l'adoption de mesures concrètes visant à favoriser la mise en œuvre intégrale et efficace du consensus en cinq points. Ils ont souligné le rôle important que jouait l'Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Myanmar et l'ont encouragée à coordonner étroitement son action avec l'Envoyé spécial de l'ASEAN afin de créer des synergies.

Les membres du Conseil ont préconisé la réconciliation et la poursuite du dialogue avec toutes les parties concernées, conformément à la volonté et aux intérêts du peuple du Myanmar. Ils ont également demandé la cessation immédiate de toute forme de violence, notamment des attaques contre les infrastructures, les écoles et les centres de santé, appelé au plein respect des droits humains et de l'état de droit et affirmé la nécessité d'assurer à toutes les personnes qui étaient dans le besoin un accès complet, sûr et sans entrave à l'aide humanitaire. Ils ont réaffirmé leur plein appui à la transition démocratique dans le pays ainsi que leur fort attachement à la souveraineté, à l'indépendance politique, à l'intégrité territoriale et à l'unité du Myanmar.
Partager…

Données techniques

ID11533
Type de document (code)declaration
TitreDéclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la situation au Myanmar
Description(non défini)
RéférenceSC/14986
Date de publication27 juillet 2022
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsReprise des exécutions capitales au Myanmar avec l'exécution de quatre opposants politiques
OrganisationsOrganisation des Nations Unies (auteur), Secrétaire général des Nations Unies
Condamnés
Mots-clefsexécution + manifestant - opposant politique - pdm + réactions internationales
ZonegéosMyanmar (Birmanie)