Arizona — actualités

Plan du site

Arizona

Une femme innocentée en Arizona près de 25 ans après sa condamnation à mort

23 mars 2015
Pays :
Thèmes :
Debra Milke
Debra Milke est innocentée 25 ans après avoir été condamnée à mort pour le meurtre de son fils âgé de 4 ans.
Condamnée à mort en octobre 1990 elle a été libérée sous caution en 2013 après qu'une cour d'appel fédérale ait annulé sa condamnation.

Le 23 mars 2015 un juge confirme l'annulation de toutes les accusations contre Debra Milke.

C'est le 151ème condamné à mort exonéré aux Etats-Unis depuis 1973 selon le décompte du Centre d'information sur la peine de mort (DPIC), le 9ème en Arizona et la 2ème femme aux Etats-Unis

La peine de mort en 2014 aux Etats-Unis : 35 exécutions

35 condamnés à mort ont été exécutés en 2014 aux Etats-Unis, tous par injection létale.
Parmi ces exécutions :
- plusieurs ont été dysfonctionnelles et particulièrement pénibles et longues, dans l'Arizona, l'Ohio et l'Oklahoma.
- le Texas a exécuté deux ressortissants mexicains en violation de l'application de la Convention de Vienne sur les relations consulaires.

Ces 35 exécutions capitales ont eu lieu dans 7 Etats : l'Arizona (1), la Floride (8), la Géorgie (2), le Missouri (10), l'Ohio (1), l'Oklahoma (3) et le Texas (10).

Durant l'année 2014 par ailleurs :
- 72 condamnations à mort ont été prononcées aux Etats-Unis, dans 20 Etats,
- le gouverneur de l'Etat de Washington a annoncé qu'il ne signerait aucun ordre d'exécution capitale pour le reste de son mandat
- 7 condamnés à mort ou anciens condamnés à mort ont été innocentés (pour un total de 150 depuis 1973) selon le décompte du Centre d'information sur la peine de mort (DPIC).

Etats-Unis : un condamné met près de 2 heures à être exécuté, encore une fois après un sursis de dernière minute

L'exécution de Joseph Wood par injection létale dans l'Arizona dure près de deux heures. Au bout d'une heure de grognements de suffocation et de halètements, ses avocats ont rédigé un recours pour demander la suspension de l'exécution. Il a été déclaré mort 1h57 après le début de la procédure d'injection.

Suite à un recours dans lequel il demandait plus de transparence sur les produits utilisés pour l'injection, craignant les souffrances qu'ils pouvaient engendrer, une Cour d'appel avait prononcé un sursis qui a ensuite été rejeté par la Cour suprême. Son exécution avait néanmoins été un peu retardée suite à un autre recours devant la Cour Suprême.

Les réactions sont nombreuses aux Etats-Unis comme dans les instances internationales après cette nouvelle exécution "ratée".

Etats-Unis : 39 exécutions en 2013

39 condamnés à mort ont été exécutés en 2013 aux Etats-Unis.

Ces 39 exécutions capitales ont eu lieu dans 9 Etats : l'Alabama (1), l'Arizona (2), la Floride (7), la Géorgie (1), l'Ohio (3), l'Oklahoma (6), le Missouri (2), le Texas (16) et la Virginie (1).

Le 26 juin 2013 le Texas a procédé à sa 500ème exécution capitale depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976 aux Etats-Unis (le Texas avait repris les exécutions en 1982).

Le 2 mai 2013 le Maryland a aboli la peine capitale, devenant ainsi le 18ème Etat des Etats-Unis qui ne prévoit pas la peine de mort dans sa législation.

Etats-Unis : 43 exécutions en 2012

Comme en 2011, 43 condamnés à mort ont été exécutés en 2012 aux Etats-Unis.

Ces 43 exécutions capitales ont eu lieu dans 9 Etats : l'Arizona (6), le Dakota du Sud (2), le Delaware (1), la Floride (3), l'Idaho (1), l'Oklahoma (6), l'Ohio (3), le Mississippi (6) et le Texas (15).

Depuis la reprise des exécutions en 1977, le Dakota du Sud n'avait exécuté qu'un condamné à mort, en 2007 ; il en a exécuté 2 en 2012.

Le 25 avril 2012 le Connecticut a aboli la peine capitale, devenant ainsi le 17ème Etat des Etats-Unis qui ne prévoit pas la peine de mort dans sa législation.

La Commission interaméricaine des droits de l'homme demande la suspension d'une exécution aux Etats-Unis, dans l'Arizona

22 octobre 2010
Pays :
La Commission interaméricaine des droits de l'homme estime que les Etats-Unis ont violé la déclaration américaine des droits de l'homme et demandent à l'Arizona de suspendre l'exécution de Jeffrey Timothy Landrigan, prévue le 26 octobre 2010.

Le 24 juin 2002, une décision de la Cour suprême des Etats-Unis précise que les condamnations à mort doivent dorénavant être prononcées par des jurys dans l'Arizona, et non pas uniquement par des juges. Selon la Commission interaméricaine des droits de l'homme, l'application de cette nouvelle règle aurait du être rétroactive pour bénéficier également à Jeffrey Landrigan.
Par ailleurs, Jeffrey Landrigan aurait pu bénéficier de circonstances atténuantes qui n'ont pas été demandées par son avocat.

[Consultez le communiqué de la Commission, en anglais]

Exécution aux Etats-Unis malgré une demande de sursis par la Cour Internationale de Justice

3 mars 1999
Thèmes :
Walter LaGrand
Walter Lagrand, ressortissant allemand, est exécuté en Arizona, aux Etats-Unis, malgré les mesures conservatoires demandées par la Cour internationale de Justice.

Walter Lagrand a été exécuté en chambre à gaz. Il avait opté pour ce mode d'exécution dans l'espoir qu'il soit déclaré inconstitutionnel. C'est le premier condamné exécuté par chambre à gaz dans l'Arizona depuis 1992, année où l'injection létale a remplacé ce mode d'exécution (pour les crimes commis avant 1992, les condamnés conservent le choix entre les deux méthodes d'exécution).

Il devient le 12ème étranger à être exécuté aux Etats-Unis depuis la reprise des exécutions en 1977, et le deuxième européen - après l'exécution la semaine précédente de son frère Karl LaGrand.

Exécution d'un ressortissant allemand aux Etats-Unis

24 février 1999
Karl LaGrand
Karl Lagrand, ressortissant allemand, est exécuté en Arizona.
Karl Lagrand avait opté pour l'exécution en chambre à gaz, dans l'espoir que ce mode d'exécution soit déclaré inconstitutionnel, mais a finalement choisi l'injection létale au dernier moment.

Il devient le 11ème étranger, et le premier européen, à être exécuté aux Etats-Unis depuis la reprise des exécutions en 1977. Trois ressortissants étrangers ont été exécutés en 1998, et un le 9 février 1999.

Exécution d'un ressortissant hondurien en Arizona (Etats-Unis)

22 avril 1998
Jose Roberto Villafuerte
Jose Villafuerte, ressortissant hondurien, est exécuté par injection létale en Arizona.
Comme beaucoup d'autres ressortissants étrangers aux Etats-Unis, il n'avait pas été informé de son droit à une assistance consulaire au moment de son arrestation, en violation de la Convention de Vienne.