La peine de mort en 1993

Plan du site

Jamaique : une trop longue détention dans les couloirs de la mort est inconstitutionnelle

2 novembre 1993
Pays :
Le Judicial Committee of the Privy Council commue en réclusion à perpétuité la peine de mort d'un condamné qui a passé trop de temps dans le quartier des condamnés à mort.

Situé à Londres, le Judicial Committee of the Privy Council (Comité judiciaire du Conseil privé) est la juridiction suprême de plusieurs pays du Commonwealth britannique dont la Jamaïque.

La cour estime que le fait d'exécuter une personne ayant été plus de cinq ans sous le coup d'une sentence capitale est un traitement inhumain et dégradant, et est par conséquent contraire à la Constitution.

La décision, "Earl Pratt and Ivan Morgan v. The Attorney General for Jamaica and another" (Appeal No. 10 of 1993), est disponible en anglais (au format rtf) sur le site du Conseil privé.

Exécution publique d'un mineur au Yémen

21 juillet 1993
Pays :
Thèmes :
Nasser Munir Nasser al'Kirbi
Selon les informations d'Amnesty International, quatre hommes sont pendus en public à Sanaa, au Yémen, dont Nasser Munir Nasser al'Kirbi, âgé de 13 ans. Ils avaient été condamnés à mort pour meurtre et brigandage.

La Gambie abolit la peine de mort

7 avril 1993
Pays :
La Chambre des représentants de la Gambie adopte un proposition en faveur de l'abolition de la peine de mort pour tous les crimes.

A priori, la seule exécution judiciaire en Gambie depuis l'indépendance en 1965 avait eu lieu en 1981.

Reprise des exécutions au Japon après un moratoire "de facto" de 3 ans

31 mars 1993
Pays :
Trois condamnés à mort ont été pendus durant le mois de mars 1993 au Japon, alors que les précédentes exécutions remontaient à novembre 1989.
Durant ce moratoire de fait les ministres de la Justice ont bloqué les exécutions en s'abstenant de signer les ordres d'exécution.

Un condamné à mort innocenté dans l'Alabama

2 mars 1993
Pays :
Thèmes :
Walter McMillian
Toutes les charges sont abandonnées contre Walter McMillian qui avait été condamné à mort dans l'Alabama en septembre 1988.

Noir, il avait été condamné pour le meurtre d'une jeune femme blanche sur la base de fausses déclarations malgré de nombreux témoignages le disculpant. Le jury avait recommandé la prison à vie mais le juge avait décidé d'une peine de mort.

Quatre condamnations à mort au Mali, dont celle de l'ancien président Moussa Traoré

12 février 1993
Pays :
Moussa Traoré
La cour d'assises de Bamako condamne à mort l'ancien président, Moussa Traoré, les anciens chef d'état-major des armées et ministres de la Défense et de l'Intérieur. Ces condamnations pour assassinats et coups et blessures volontaires faisaient suite à la répression des manifestations de janvier et mars 1991 qui ont entraîné le renversement et l'arrestation du gouvernement du Moussa Traoré.