Peine de mort : Madagascar

Plan du site

Madagascar : Pays abolitionniste

Date d'abolition
9 janvier 2015
Date de la dernière exécution
1958
Ses engagements internationaux :
  • Ce pays est juridiquement lié par le traité de l'ONU abolissant la peine de mort.

Les derniers communiqués et dépêches de presse

Les points marquants

21 septembre 2017 — Madagascar ratifie le traité de l'ONU visant à abolir la peine de mort

Madagascar ratifie le "Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort".

Il devient ainsi le quatre-vingt-cinquième Etat partie à ce traité dont l'entrée en vigueur sera le 21 décembre 2017 pour Madagascar. Madagascar avait signé ce protocole le 24 septembre 2012.
Pays :

18 septembre 2017 — Lancement d'une Alliance mondiale pour un commerce sans torture

L'"Alliance mondiale pour un commerce sans torture" vise à mettre fin au commerce de biens utilisés pour infliger la peine capitale ou la torture.

Cette initiative, portée par l'Union européenne, l'Argentine et la Mongolie, a été signée par 58 pays lors de son lancement le 18 septembre 2017 à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies.

16 décembre 2016 — Madagascar adopte une loi pour ratifier le protocole de l'ONU visant à abolir la peine de mort

Le projet de loi N°057/2016 du 07 Décembre 2016 autorisant la ratification du deuxième Protocole facultatif se rapportant au pacte International relatif aux droits civils et Politiques visant à abolir la peine de mort est adopté par le parlement malgache.

Il est approuvé en séances plénières par l'assemblée nationale le 14 décembre puis par le sénat le 16 décembre 2016.
Pays :
Tous les points marquants…

Droit international — Madagascar

Les engagements internationaux en matière de peine de mort

Traité Ratification
Adhésion
Signature
Convention relative aux droits de l'enfant 19 mars 1991 19 avril 1990
Pacte international relatif aux droits civils et politiques 21 juin 1971 17 septembre 1969
Protocole Facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques 21 juin 1971 17 septembre 1969
Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort 21 septembre 2017 24 septembre 2012

Les acteurs de l'ONU et la peine de mort dans ce pays

Les acteurs de l'Europe et la peine de mort dans ce pays (Conseil de l'Europe et Union européenne)

D'autres acteurs intervenant sur la peine de mort dans ce pays

Droit national — Madagascar

Constitution

La Constitution malgache du 8 avril 1998 ne traite pas de la peine de mort.

Son article 56 précise que le président de la République exerce le droit de grâce.

Législation

Promulguée le 9 janvier 2015, la "Loi n° 2014-035 portant abolition de la peine de mort" précise que "La peine de mort est abolie. Nul ne peut être exécuté."

Auparavant :
    L'assassinat (articles 295 à 297 du Code pénal) et l'empoisonnement (articles 301, 302 et 317 du Code pénal) étaient passibles de la peine de mort.

    L'article 91 du Code pénal stipulait : "l'attentat dont le but, soit d'exciter à la guerre civile en armant ou portant les citoyens ou habitants à s'armer les uns contre les autres, soit de porter la dévastation, le massacre et le pillage dans une ou plusieurs communes, sera puni de mort".

Documents officiels — Madagascar

Condamnations de 2007 à 2020 — Madagascar

Données des rapports d'Amnesty International
? : aucune donnée pour cette année
3+ : au moins 3, le nombre exact pouvant être supérieur
* : "des" (plus d'une, sans qu'un chiffre minimum fiable puisse être donné)
Ces chiffres proviennent des rapports d'Amnesty International sur la peine de mort. Il s'agit du nombre de condamnations à mort et d'exécutions capitales dont Amnesty a connaissance au moment de la publication de ces rapports annuels (en général vers le mois d'avril) et dont elle a pu raisonnablement obtenir confirmation, sachant que pour certains pays les chiffres réels sont considérablement plus élevés.
Pour plus de précisions, consultez le dernier rapport : Condamnations à mort et exécutions en 2020.

Historique — Madagascar

La dernière exécution connue remonte à 1958.

Les condamnations à mort sont dans les faits automatiquement commuées en peine de travaux forcés à perpétuité.