Iran — actualités

Plan du site

Iran

Exécution d'un condamné qui avait 14 ans au moment des faits en Iran

27 juin 2018
Pays :
Thèmes :
Abolfazl Chezani Sharahi
L'Iran exécute à nouveau un condamné à mort qui était mineur au moment des faits pour lesquels il a été condamné.

Abolfazl Chezani Sharahi avait a priori 14 ans au moment de son arrestation et 15 ans lorsqu'il a été condamné à mort pour meurtre.

C'est la quatrième exécution capitale de mineur au moment des faits recensée en Iran pour l'année 2018.

Rapport d'Amnesty international : "Condamnations à mort et exécutions en 2017"

12 avril 2018
L'Organisation Non Gouvernementale Amnesty international présente son rapport sur les condamnations à mort et exécutions en 2017:

"Le nombre d'exécutions dans le monde a continué de baisser en 2017. Amnesty International a recensé 993 exécutions durant l'année, soit 4% de moins qu'en 2016 (où 1032 exécutions avaient été enregistrées) et 39% de moins qu'en 2015 (année où l'organisation avait relevé le chiffre le plus haut depuis 1989: 1634 exécutions). Cette baisse ramène le nombre d'exécutions dans la moyenne des chiffres constatés avant le pic de 2015. Ces totaux ne comprennent pas les milliers d'exécutions qui ont eu lieu en Chine, où les données relatives à la peine de mort sont toujours classées secret d'État.

Plus de la moitié (51%) des exécutions recensées ont eu lieu en Iran. Cet État et trois autres pays – l'Arabie saoudite, l'Irak et le Pakistan – ont été responsables de 84% des exécutions enregistrées à travers le monde."

La Suède accorde la nationalité suédoise à un scientifique condamné à mort en Iran

17 février 2018
Pays :
Le ministère suédois des Affaires étrangères indique que Ahmadreza Djalali a été naturalisé en Suède.

Médecin et professeur d'université, Ahmadreza Djalali résidait en Suède au moment de son arrestation pour espionnage. De nombreuses réactions internationales ont fait suite à sa condamnation à mort, notamment dans les pays où il a enseigné (Belgique, Italie et Suède).

L'Iran exécute à nouveau un condamné à mort mineur au moment des faits

30 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Ali Kazemi
Pour la deuxième fois en 2018, l'Iran exécute un condamné à mort pour un crime qui a été commis alors qu'il était mineur.

Selon les informations fournies par Amnesty International, Ali Kazemi avait 15 ans en mars 2011, au moment du meurtre pour lequel il a été condamné.

L'Iran exécute une condamnée à mort mineure au moment des faits

30 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Mahboubeh Mofidi
L'Iran exécute par pendaison une condamnée à mort mineure au moment des faits qui lui étaient reprochés.

Mahboubeh Mofidi, 20 ans, a été condamnée à mort pour le meurtre de son mari commis en 2014 alors qu'elle avait 17 ans. Elle était mariée à l'âge de 13 ans.

Au total trois exécutions de personnes mineures au moment des faits ont été décomptées en Iran pour le seul mois de janvier 2018.

Exécution d'un condamné mineur au moment des faits en Iran

18 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Hassan Hassanzadeh
L'Iran exécute par pendaison un condamné à mort mineur au moment des faits qui lui étaient reprochés.

Selon certaines sources, Hassan Hassanzadeh avait 15 ans au moment du crime pour lequel il a été condamné à mort.

Décret d'application pour l'amendement qui limite l'application de la peine de mort dans les affaires de drogue en Iran

9 janvier 2018
Pays :
Thème :
Le décret d'application de la loi limitant l'application de la peine capitale pour trafic de stupéfiants est transmis et aura un effet rétroactif.

Il devrait permettre de suspendre la condamnation de milliers de condamnés à mort en Iran.

L'Iran exécute un condamné à mort mineur au moment des faits

4 janvier 2018
Pays :
Thèmes :
Amirhossein Pourjafar
L'Iran exécute par pendaison un condamné à mort mineur au moments des faits qui lui étaient reprochés.

Selon les informations fournies par Amnesty International, Amirhossein Pourjafar (ou Amir Hussein Pourjafar) a été arrêté en avril 2016 alors qu'il avait 16 ans, puis il a été condamné à mort en septembre 2016 pour le viol et le meurtre d'une fillette de 6 ans.
Une précédente date d'exécution (le 19 octobre 2017, alors qu'il avait 17 ans) avait finalement été repoussée.

L'Iran a ratifié la Convention relative aux droits de l'enfant et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui interdisent tous deux l'application de la peine de mort aux personnes âgées de moins de 18 ans au moment du crime dont elles sont accusées.

Condamnation à mort du docteur Ahmadreza Djalali en Iran

21 octobre 2017
Ahmadreza Djalali a appris le 21 octobre, par son avocat, qu'il avait été condamné à la peine de mort. Détenu en Iran depuis avril 2016 il était accusé d'espionnage et de collaboration avec un Etat ennemi.

Médecin et professeur d'université, Ahmadreza Djalali a habité en Suède et a également enseigné en Italie et en Belgique. De nombreuses réactions internationales ont fait suite à son arrestation puis à sa condamnation.

Le parlement iranien se prononce en faveur d'une diminution de l'application de la peine de mort dans les affaires de drogue

13 août 2017
Pays :
Thème :
Le parlement iranien adopte un amendement qui limite l'application de la peine capitale dans les affaires de trafic de drogue.

Le texte rend passible de peine de mort la production ou la distribution de 2 kilos ou plus de cocaïne, d'héroïne ou d'amphétamines au lieu de 30 grammes jusqu'à présent, ou de 50 kilos d'opium ou de marijuana au lieu de 5 kilos actuellement. Il doit maintenant être approuvé par le conseil des Gardiens de la Constitution.

Exécution d'un condamné à mort mineur au moment des faits en Iran

10 août 2017
Pays :
Thèmes :
Alireza Tajiki
L'Iran exécute un condamné à mort mineur au moments des faits qui lui étaient reprochés.

Exécuté à l'âge de 21 ans, Alireza Tajiki avait 15 ans en 2012 lors de son arrestation et 16 ans lorsqu'il a été condamné à mort. Sa condamnation à mort avait été annulée en 2014 par la Cour suprême, puis la Cour d'assises provinciale de Fars l'avait jugé d'une "maturité mentale" suffisante et l'avait à nouveau condamné à mort. Son exécution avait été reportée à deux reprises.
Une experte des Nations unies était extrêmement préoccupée de savoir que ses ""confessions" forcées, [...] auraient été obtenues sous la torture".

Exécution d'un condamné mineur au moment des faits en Iran

23 mai 2017
Pays :
Thèmes :
Asghar Mohamadi
Amnesty International annonce l'exécution à la prison centrale de Karaj, le 23 mai, d'un "homme arrêté pour un crime commis alors qu'il était âgé de 16 ans. [...] "Asqar", avait été condamné à une pendaison publique il y a près de 30 ans".

Amnesty International rapporte également que "depuis le début de l'année, deux autres personnes arrêtées en Iran alors qu'elles étaient mineures ont été exécutées".

Rapport d'Amnesty international : "Condamnations à mort et exécutions en 2016"

11 avril 2017
L'Organisation Non Gouvernementale Amnesty international présente son rapport sur les condamnations à mort et exécutions en 2016 :

"En 2016, 23 pays (environ un pays sur 8 à l'échelle mondiale) ont procédé à des exécutions, à la connaissance d'Amnesty International. Ce chiffre était bien plus élevé il y a 20 ans (ils étaient 40 en 1997).
La plupart des exécutions ont eu lieu, par ordre décroissant, en Chine, en Iran, en Arabie saoudite, en Irak et au Pakistan."

Exécution d'un condamné mineur au moment des faits en Iran

15 janvier 2017
Pays :
Thèmes :
Arman Bahr Asemani
L'Iran exécute par pendaison un condamné à mort mineur au moment des faits qui lui étaient reprochés.

Arman Bahr Asemani avait 16 ans en novembre 2012, au moment du crime pour lequel il a été condamné à mort, et 20 ans au moment de son exécution capitale.

Les exécutions de condamnés mineurs au moment des faits se poursuivent en Iran

31 décembre 2016
Pays :
Thèmes :
Hassan Afshar
Durant l'année 2016, "au moins cinq mineurs auraient été exécutés en Iran [...] et au moins 78 personnes auraient été condamnées à mort pour des crimes commis alors qu'elles étaient âgées de moins de 18 ans, bien que le chiffre réel puisse être beaucoup plus élevé" selon un communiqué de l'ONU.

L'Iran exécute un scientifique condamné à mort pour espionnage

7 août 2016
Pays :
L'Iran annonce l'exécution par pendaison de Shahram Amiri, un scientifique nucléaire iranien condamné à mort pour espionnage au profit des Etats-Unis.

L'Iran exécute 20 condamnés à mort

2 août 2016
Pays :
L'Iran exécute, par pendaison, 20 personnes condamnées pour des infractions liées au terrorisme.
De nombreuses réactions internationales ont fait suite à cette exécution de masse.

L'Iran exécute un condamné à mort mineur au moment des faits

18 juillet 2016
Pays :
Thèmes :
Hassan Afshar
Amnesty International rapporte "qu'Hassan Afshar, 19 ans, a été pendu à la prison d'Arak, dans la province de Markazi le 18 juillet, après avoir été reconnu coupable de [...] pénétration anale forcée entre deux hommes début 2015".
Amnesty International précise qu'il avait 17 ans et était étudiant au moment de son interpellation et que c'est la première exécution confirmée d'un mineur au moment des faits en Iran pour l'année 2016.

Exécution d'une jeune femme en Iran malgré de nombreux appels à la clémence

25 octobre 2014
Pays :
L'Iran exécute par pendaison Reyhaneh Jabbari, une Iranienne de 26 ans.
Elle avait été condamnée à mort en 2009 pour avoir tué une homme qui tentait de l'agresser sexuellement, selon sa défense. D'importants doutes ont été soulevés sur l'équité de son procès.

L'Iran exécute un condamné à mort mineur au moment des faits

16 janvier 2013
Pays :
Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme exprime le 22 janvier sa consternation "à l'annonce de l'exécution d'un jeune garçon iranien qui était mineur au moment des faits qui lui sont reprochés. Âgé de 21 ans, Ali Naderi aurait été exécuté mercredi 16 janvier pour un crime qu'il aurait commis lorsqu'il avait 17 ans."

Dix nouvelles exécutions en Iran, pour trafic de drogue

22 octobre 2012
Pays :
Thème :
Malgré les appels de toutes parts, l'Iran exécute dix nouveaux condamnés à mort pour trafic de stupéfiants.
Plus de 350 exécutions capitales ont été signalées en Iran en 2012.

Libération du pasteur chrétien Youcef Nadarkhani en Iran

8 septembre 2012
Pays :
Youcef Nadarkhani avait été condamné à mort en septembre 2010 pour apostasie avant que la Cour suprême iranienne n'annule cette condamnation en juillet 2011.
De nombreuses instances internationales ont protesté de ces accusations et ont continué de s'inquiéter de sa possible exécution.

Finalement, le 8 septembre 2012 M. Nadarkhani a été libéré après trois ans de détention.

Rapport d'Amnesty international : "Condamnations à mort et exécutions en 2011"

27 mars 2012
L'Organisation Non Gouvernementale Amnesty international présente son rapport sur les condamnations à mort et exécutions en 2011 :
"Les pays qui ont procédé à des exécutions en 2011 l'ont fait dans des proportions alarmantes ; toutefois, le nombre de pays qui recourent à la peine de mort a diminué de plus d'un tiers sur 10 ans. Seuls 10 % des pays du globe, soit 20 sur 198, ont procédé à des exécutions en 2011."

Des milliers d'exécutions ont eu lieu en Chine et le nombre d'exécutions a brutalement augmenté au Moyen-Orient.

Consultez le rapport d'Amnesty international sur la peine de mort en 2011.

Condamnation à mort pour espionnage en Iran

9 janvier 2012
Pays :
Irano-Américain, Amir Hekmati, a été condamné à mort en Iran pour espionnage au profit des Etats-Unis.

Nouvelle résolution de l'ONU sur les droits de l'homme en Iran, et notamment sur l'application de la peine capitale

L'Assemblée Générale des Nations unies adopte une nouvelle résolution sur la situation des droits de l'homme en République islamique d'Iran dans laquelle elle s'inquiète des "violations graves et récurrentes des droits de l'homme" en Iran, et notamment de l'augmentation importante des condamnations à mort et exécutions, particulièrement pour des crimes "qui ne sont pas clairement définis".

La résolution A/RES/66/175 est adoptée par 89 voix contre 30 ; 64 Etats se sont abstenus.

Près de 500 exécutions pour des infractions liées à la drogue en Iran depuis le début de l'année 2011, selon un rapport d'Amnesty International

15 décembre 2011
Pays :
Thème :
Amnesty International publie un rapport sur les exécutions capitales en Iran liées à la répression du trafic de drogue. Dans ce document, Amnesty International a recensé plus de 488 exécutions "pour des infractions présumées en lien avec les stupéfiants depuis le début de l'année 2011".
"Au total, en se basant sur des sources officielles et non officielles, l'organisation a recensé quelque 600 exécutions en 2011, dont environ 81 % pour des infractions liées à la législation sur les stupéfiants."

Consultez le rapport en ligne : Addicted to Death : Executions for Drug Offences in Iran (en anglais)

L'Iran dépasse les 250 exécutions capitales depuis le début de l'année selon le décompte partiel réalisé par l'AFP

24 novembre 2011
Pays :
Thème :
Un décompte de l'Agence France-Presse (AFP) réalisé à partir des informations publiées dans les médias iraniens recense plus de 250 exécutions en Iran depuis le début de l'année 2011.

En effet l'annonce de l'exécution ce jour de onze personnes condamnées à mort pour trafic de drogue porte à 257 le décompte partiel réalisé par l'AFP.

Adoption à l'ONU d'un projet de nouvelle résolution sur les droits de l'homme en Iran

21 novembre 2011
Pays :
Thème :
La Troisième commission de l'Assemblée générale des Nations Unies propose à l'Assemblée Générale de l'ONU un projet de résolution sur la situation des droits de l'homme en République islamique d'Iran.
Similaire à la précédente résolution adoptée le 21 décembre 2010, ce texte dénonce notamment le nombre des exécutions, les exécutions publiques, les exécutions collectives, les exécutions secrètes, les méthodes d'exécution, le type de crimes passibles de la peine de mort et l'application de la peine capitale à des mineurs.

Ce projet de résolution a été approuvé à la Troisième commission par 86 voix contre 32, et 59 abstentions.

Exécution publique d'un condamné à mort mineur en Iran

21 septembre 2011
Pays :
Thèmes :
Ali Reza Molla Soltani
Âgé de 17 ans, Alireza Molla Soltani a été pendu en public après avoir été condamné à mort pour un meurtre commis en juillet.

200ème exécution de l'année en Iran selon un décompte partiel réalisé par l'AFP

18 septembre 2011
Pays :
Un décompte de l'Agence France-Presse (AFP) réalisé à partir des informations publiées dans les médias iraniens recense 200 exécutions en Iran depuis le début de l'année 2011.

Ce décompte sous-évalue le nombre réel d'exécutions comme le montrent en fin d'année les décomptes réalisés par les organisations non gouvernementales au final bien plus importants que ceux relevés par la presse locale donc recensés par l'AFP.
Le décompte 2010 de l'AFP recensait 179 pendaisons en Iran pour l'année entière.

Exécution publique en Iran d'au moins deux condamnés à mort mineurs au moment des faits

21 avril 2011
Pays :
Thèmes :
H. B. A. N.
Quatre condamnés à mort ont été pendus en public pour viol et meurtre à Bandar Abbas.
Au moins deux d'entre eux (connus sous leurs initiales : A.N. et H.B.) étaient mineurs au moment des faits. Ils avaient 17 ans au moment de leur arrestation (le 3ème jeune homme condamné à mort pour ce même meurtre avait 18 ans au moment de son arrestation).

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU, suite à la résolution de décembre 2010

Dans une note verbale à propos de la résolution 65/206 "Moratoire sur l'application de la peine de mort" adoptée le 21 décembre 2010, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou l'abolition de cette dernière en violation des dispositions du droit international en vigueur".

Une note similaire avait été signée par 53 pays également en 2009 et par 58 pays en 2008, pour faire suite aux précédentes résolutions de l'Assemblée Générale des Nations Unies.

Réactions internationales suite à l'exécution en Iran d'une femme Irano-néerlandaise

29 janvier 2011
Pays :
Malgré la pression internationale et des résolutions du parlement européen, Zahra (Sahra) Bahrami, une femme Irano-néerlandaise, est exécutée en Iran.

Elle avait été arrêtée lors des manifestations de décembre 2009 puis condamnée à mort pour possession et vente de drogue. L'Iran, ne reconnaissant pas la double nationalité, ne lui a jamais permis de faire valoir ses droits à l'assistance consulaire des Pays Bas.

Depuis le début de l'année plus de deux exécutions par jour en moyenne en Iran sont annoncées par les médias

27 janvier 2011
Pays :
Thème :
Un décompte de l'AFP recense 65 exécutions en moins d'un mois en Iran, depuis le début de l'année 2011.

En réaction au nombre croissant d'exécutions annoncées, dont des exécutions publiques, l'Union européenne demande à l'Iran de cesser les exécutions et de mettre en place un moratoire.

Résolution de l'ONU sur les droits de l'homme en Iran, et notamment sur l'application de la peine capitale

L'Assemblée Générale des Nations unies adopte une résolution sur la situation des droits de l'homme en République islamique d'Iran dans laquelle elle s'inquiète des "violations graves et répétées des droits de l'homme" en Iran, et notamment du nombre élevé d'exécutions ne respectant pas les garanties minimum reconnues en droit international, des exécutions publiques, des exécutions de mineurs, des crimes passibles de mort et des méthodes d'exécution capitales en Iran.

Réactions internationales suite à l'exécution d'une femme en Iran

1 décembre 2010
Pays :
Shahla Jahed est exécutée par pendaison, pour le meurtre en 2002 de l'épouse officielle d'un ancien joueur de football dont elle était "l'épouse secondaire" (selon le "sigheh", mariage temporaire).

Poursuite de la mobilisation et résolution du parlement européen pour défendre une femme condamnée à la lapidation pour adultère en Iran

8 septembre 2010
Pays :
Le parlement européen adopte une résolution qui condamne fermement la condamnation à la lapidation de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtani.
La résolution demande également à l'Iran de mettre fin à l'application de la peine de mort pour les mineurs, et plus particulièrement de suspendre l'exécution d'Ebrahim Hamidi.

Cette résolution fait écho à de nombreux communiqués de presse, déclarations et manifestations de soutien à travers le monde.

Appel en faveur d'un jeune homme condamné à mort pour homosexualité en Iran

1 septembre 2010
Thème :
Après les Etats-Unis, le ministère français des Affaires étrangères et une vingtaine de personnalités se mobilisent contre la condamnation à mort pour homosexualité de Tabriz Ebrahim Hamidi, un Iranien de 18 ans.

La France se mobilise pour sauver Sakineh Mohammadi Ashtiani de la lapidation en Iran

25 août 2010
Pays :
Le président français, Nicolas Sarkozy, de nombreuses personnalités et la société civile se mobilisent pour sauver l'Iranienne condamnée à la lapidation pour adultère en Iran.

Mobilisation internationale suite à la condamnation à mort pour adultère d'une femme par lapidation en Iran

11 juillet 2010
Pays :
Suite à la mobilisation internationale, l'Iran a annoncé que l'application d'une peine de mort par lapidation était suspendue.

Sakineh Mohammadi-Ashtiani a été condamnée à mort par lapidation pour adultère. L'annonce de la suspension de la lapidation n'indique pas si sa condamnation à mort sera annulée.

Mobilisation internationale pour empêcher l'exécution d'un mineur au moment des faits en Iran

7 juillet 2010
Pays :
Thèmes :
Mohammad Reza Haddadi
Mohammadreza Haddadi (ou Mohammad Reza Hadadi), aujourd'hui âgé de 22 ans, a été condamné à mort pour un crime qui a eu lieu alors qu'il était âgé de 15 ans. Plusieurs informateurs ont annoncé son exécution pour le 7 juillet 2010, ce qui a réactivé la mobilisation internationale.

Son exécution a déjà été reportée plusieurs fois depuis 2008.

Exécution de cinq condamnés à mort en Iran pour "mohareb" (rébellion contre Dieu)

9 mai 2010
Pays :
Thème :
Quatre militants kurdes, dont une femme, (Shirin Alamhouli, Ali Haydarian, Farzad Kamangar, Farhad Vakili) et un Iranien (Mehdi Eslamian) sont exécutés par pendaison à Téhéran pour "mohareb" (rébellion contre Dieu) et "actes terroristes".

Exécution en Iran de deux opposants au régime

28 janvier 2010
Pays :
Malgré les pressions internationales, l'Iran exécute deux opposants condamnés à mort suite aux manifestations post électorales de juin 2009.

Mohammad Reza Alizamani (ou Ali Zamani) et Arash Rahmanipour sont exécutés par pendaison, après avoir été condamnés pour appartenance à un groupe armé de l'opposition.

Exécution d'un mineur au moment des faits en Iran

17 décembre 2009
Pays :
Thèmes :
Mosleh Zamani
Mosleh Zamani est exécuté par pendaison après avoir été condamné à mort pour un crime qui a été commis alors qu'il avait dix-sept ans (en 2003).
Comme à chaque exécution de condamné mineur au moment des faits, la présidence de l'Union européenne a fait une déclaration condamnant cette exécution.

Amnesty International a décompté 46 exécutions de mineur au moment des faits en Iran depuis 1990 (dont 5 en 2009).

Exécution en Iran d'un condamné à mort mineur au moment des faits

11 octobre 2009
Pays :
Thèmes :
Behnoud Shojaee
Malgré des pressions internationales pour que l'Iran cesse d'appliquer la peine capitale aux mineurs, Behnoud Shojaee (ou Shojaie), un Iranien de 21 ans a été pendu pour un crime qui a été commis alors qu'il était mineur.

Exécution d'un condamné à mort mineur au moment des faits en Iran

20 mai 2009
Pays :
Thèmes :
Ali Jafari
Amnesty International annonce l'exécution en Iran d'un nouveau condamné à mort mineur au moment des faits qui lui sont reprochés (le troisième en 2009).
Ali Jafari est exécuté par pendaison pour un meurtre qui a été commis en 2006, alors qu'il avait 17 ans.

Exécution en Iran d'une condamnée à mort mineure au moment des faits

1 mai 2009
Pays :
Thèmes :
Delara Darabi Molla Gol Hassan
Une jeune femme, Delara Darabi, est exécutée après avoir été reconnue coupable d'un crime qui a été commis alors qu'elle avait 17 ans.

Selon les informations recueillies par Amnesty International, c'est le deuxième condamné à mort mineur au moment des faits exécuté cette année en Iran. Molla Gol Hassan avait été exécuté le 21 janvier 2009.

53 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 63/168 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2008, 53 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Générale des Nations Unies. L'année précédente une note similaire a été signée par 58 pays.

Exécution d'un condamné à mort afghan et mineur au moment des faits en Iran

21 janvier 2009
Pays :
Thèmes :
Molla Gol Hassan
Selon un déclaration de la présidence de l'Union européenne, Molla Gol Hassan, un citoyen afghan condamné pour un crime qu'il était accusé d'avoir commis à l'âge de dix-sept ans a été exécuté en Iran le 21 janvier.

Exécution en Iran d'un ressortissant étranger afghan mineur au moment des faits

29 octobre 2008
Pays :
Thèmes :
Gholamreza H.
Gholamreza H. (ou Gholamreza Saïdi), ressortissant afghan, est exécuté par pendaison à Ispahan à l'âge de 19 ans. Selon plusieurs sources, dont Amnesty International, il avait 17 ans au moment où le meurtre pour lequel il a été condamné a eu lieu.

A ce jour, Amnesty International a recensé 7 exécutions de condamnés à mort mineurs au moment des faits en 2008 en Iran.

L'Iran annonce que les mineurs ne seront plus passibles de la peine de mort pour les crimes liés à la drogue

18 octobre 2008
Pays :
Thèmes :
Le régime iranien annonce que les mineurs ne seront plus condamnés à mort dans les affaires de drogue.

Le trafic de drogue est passible de mort en Iran mais les mineurs exécutés en Iran le sont essentiellement pour meurtre.

Nouvelle exécution d'un condamné mineur au moment des faits en Iran

26 août 2008
Pays :
Thèmes :
Behnam Zare
Malgré plusieurs appels internationaux de l'Union européenne et de l'ONU, l'Iran exécute à nouveau un condamné à mort qui était mineur au moment des faits.

Behnam Zare (ou Zaree, ou Zaare) avait quinze ans au moment où le meurtre pour lequel il a été condamné a eu lieu. Il a été exécuté par pendaison à l'âge de dix-huit ans.

Exécution d'un condamné à mort qui avait quinze ans au moment des faits en Iran

19 août 2008
Pays :
Thème :
Reza Hejazi (ou Hedjazi) est exécuté par pendaison en Iran pour un meurtre commis alors qu'il était âgé de quinze ans.

L'Iran exécute 29 condamnés à mort en un jour

27 juillet 2008
Pays :
Plusieurs ONG et organisations internationales réagissent suite à la pendaison de 29 personnes condamnées à mort pour trafic de drogue, viol ou meurtre en Iran.

Deux condamnés à mort mineurs au moment des faits sont exécutés en Iran

22 juillet 2008
Pays :
Thèmes :
Hassan Mozafari Rahman Shahidi
Hassan Mozafari et Rahman Shahidi sont exécutés à Bushehr en Iran.
Selon les informations transmises par les ONG ils n'avaient pas dix-huit ans au moment des faits qui leur étaient reprochés.

Résolution de l'Union européenne sur l'application de la peine de mort pour des mineurs en Iran

19 juin 2008
Pays :
Le parlement européen adopte une résolution dans laquelle il condamne l'application de la peine de mort en Iran, en particulier pour les mineurs.

Les États membres de l'Union européenne sont priés de ne pas expulser en Iran des personnes qui pourraient s'y trouver en danger.

Exécution d'un mineur en Iran

10 juin 2008
Pays :
Thèmes :
Mohammad Hassanzadeh
Un mineur condamné à mort pour meurtre a été exécuté par pendaison en Iran.
Mohammad Hassan Zadeh était encore mineur au moment de l'exécution.

L'Union européenne s'inquiète d'un projet de code pénal prévoyant la peine de mort pour apostasie en Iran

25 février 2008
Pays :
Thème :
Un projet de loi iranien propose d'introduire pour la première fois dans le code pénal de la République islamique d'Iran une disposition rendant l'apostasie passible de la peine de mort.
La peine capitale a déjà été prononcée et exécutée dans des cas d'apostasie en Iran, mais sans que cela n'ait jamais été expressément inscrit dans la loi.

Condamnation à mort pour consommation d'alcool en Iran

5 février 2008
Pays :
Les médias rapportent qu'un Iranien de 22 ans a été condamné à mort par pendaison pour consommation répétée d'alcool.

Il avait été appréhendé pour la quatrième fois en état d'ébriété, ce qui le rend passible de la peine capitale en Iran.

Condamnations à mort pour adultère en Iran

4 février 2008
Pays :
La Cour suprême iranienne confirme les condamnations à mort par lapidation de deux soeurs reconnues coupables d'adultère.

58 pays s'opposent au projet d'imposer un moratoire sur la peine de mort au niveau de l'ONU

Dans une note verbale à propos de la résolution 62/149 "Moratoire sur la peine de mort" adoptée le 18 décembre 2007, 58 pays "continuent de s'opposer à toute tentative visant à imposer un moratoire sur la peine de mort ou son abolition".

Cette note, introduite par Singapour est adressée au Secrétaire Général de l'Onu et distribuée à l'Assemblée Genérale des Nations Unies.

Exécution en Iran d'un condamné à mort mineur au moment des faits

4 décembre 2007
Pays :
Thèmes :
Makwan Moloudzadeh
Makwan Moloudzadeh est exécuté par pendaison après avoir été condamné à mort pour des viols qui ont été commis alors qu'il était âgé de treize ans.

Lapidation d'un condamné à mort pour adultère en Iran

5 juillet 2007
Pays :
Jafar Kiani, condamné à mort pour adultère, est lapidé en Iran.

Exécutions publiques de mineurs en Iran

19 juillet 2005
Pays :
Deux jeunes hommes sont exécutés en public en Iran pour des crimes commis alors qu'ils étaient mineurs (l'un d'entre eux est encore mineur au moment de l'exécution).

Depuis le début de l'année 2005, deux autres exécutions de mineurs au moment des faits ont été recensées par Amnesty International : l'une le 19 janvier et l'autre le 13 juillet.

Exécutions publiques en Iran

16 août 2001
Pays :
Trois hommes reconnus coupables de vol armé sont pendus en public dans la ville de Semnan.

Plus de 28 exécutions ont eu lieu en Iran en août, dont plusieurs en public.

Exécution d'un condamné à mort mineur au moment des faits en Iran

29 mai 2001
Pays :
Thèmes :
Mehrdad Yousefi
Un adolescent de dix-huit ans, Mehrdad Yousefi, a été pendu après avoir été reconnu coupable d'avoir tué un homme deux ans auparavant, alors qu'il n'avait que seize ans.

Depuis 1990, l'Iran a ôté la vie à au moins sept personnes pour des crimes commis alors qu'elles n'avaient pas encore dix-huit ans.

La Cour européenne des droits de l'homme interdit à la Turquie l'expulsion d'une Iranienne qui risquerait en Iran d'être condamnée à mort par lapidation pour adultère

11 juillet 2000
Pays :
Dans un arrêt "Jabari c. Turquie", la Cour européenne des Droits de l'Homme estime que l'expulsion vers l'Iran de Mme Hoda Jabari, ressortissante iranienne, violerait l'article 3 (interdiction des traitements inhumains ou dégradants) de la Convention européenne des Droits de l'Homme puisque la répression de l'adultère par lapidation est toujours prévue dans la législation iranienne.